Assurance

Assurance auto résliée pour non paiement : que faire pour souscrire une nouvelle assurance ?

Vous passez un mauvais quart d’heure financier, et vous avez de ce fait vu votre assurance auto résiliée ? Ou encore, ce sont des contentieux avec votre compagnie d'assurances, ou un défaut de paiement de votre banque qui est la base de la résiliation de votre contrat ? Que ce soit pour l’une ou l’autre de ces raisons, sachez qu’il est encore possible de retrouver une assurance. Découvrez ici quelques solutions pratiques qui permettront de retrouver une bonne assurance auto en cas de rupture de contrat d’assurance pour non-paiement.

Entamer des négociations avec la compagnie d’assurances auto

La résiliation d’un contrat d’assurance auto peut avoir plusieurs causes. Il peut notamment s’agir de fausse déclaration, de répétition de sinistre ou encore de retrait de permis. Notez que la résiliation d’un contrat d’assurance peut également être effectuée à la suite d’un retard de paiement d’allocation d’assurance. Lorsque la cause de la résiliation du contrat d’assurance est un non-paiement de prime, l’assureur peut vous accorder un délai de grâce à condition que vous fassiez preuve de bonne foi.

Pour bénéficier de ce délai de grâce, il est indispensable que vous entamiez des négociations avec la compagnie d’assurances. Lors de ces séances de négociation, vous devez convaincre cette dernière des situations mal venues qui vous ont contraint à enfreindre les dispositions de votre contrat. Rappelons que vos chances de sortir gagnant de ces pourparlers seront plus élevées si c’est la toute première fois que vous enfreignez les clauses de votre contrat.

Au cas où vous arriverez à sortir gagnant de ces négociations, vous serez rétablie dans vos droits et votre profil d’assuré pourra alors retrouver la mention « sans risques ». Cela vous permettra de prévenir de potentielles augmentations de prime sur vos futurs contrats d'assurance.

Souscrire auprès des compagnies spécialisées en assurance auto pour résilier

Il existe sur le marché de nombreuses compagnies d’assurances qui propose des contrats d’assurance spéciale, taillée à la mesure des assurés ayant un profil à risque. Ces compagnies disposent de multiples offres pour les cas d’assurance auto résiliée pour non-paiement de prime. Vous pouvez donc facilement souscrire à des formules d’assurance pas chères chez ces assureurs au cas où vos négociations n’aboutissent pas avec votre assureur.

Ces assureurs proposent généralement des contrats dont les tarifs prennent en compte chaque risque auquel vous pouvez être exposé. Ajoutez à cela, ils vous proposent dans la plupart des cas de choisir vos échéances de versement de prime en fonction de vos capacités financières. Notez que ces compagnies sont aussi très peu exigeantes en ce qui concerne les retards de paiement.

Rappelons que les offres de ces assureurs sont très souvent élevées comparer aux offres standards des compagnies d’assurance classique. Ainsi, pour bénéficier d’une offre adaptée à votre statut de résilier sans être obligé de payer de fortes sommes pour les cotisations vous pouvez opter pour les comparateurs d’assurance. Ces comparateurs se chargeront de sculpter les offres disponibles sur le marché pour vous ressortir les meilleurs tarifs.

S’adresser au Bureau Central de Tarification (BCT)

Au cas où malgré toutes vos initiatives, vous n’arriviez pas trouver de compagnies qui acceptent, vous assurer, vous pouvez vous adresser au BCT. Notez que cette alternative ne peut être utilisée qu’en dernier recours. En effet, le bureau central de tarification est une structure qui a été créée pour permettre à chaque automobiliste, quel que soit son statut de bénéficier d’une assurance.

Cette structure a donc les prérogatives nécessaires pour fixer le montant mensuel de vos primes d’assurance et contraindre la compagnie d’assurances de votre choix à la respecter.

Rappelons que même si le bureau central de tarification représente une alternative beaucoup plus facile, il n’en demeure pas moins qu’elle présente certaines limites. La première est que le processus d’obtention du contrat d’assurance peut s’entendre sur plus de 3 mois. Ensuite avec le bureau central de tarification vous ne pouvez obtenir qu’une assurance au tiers, vous ne serez donc couvert que partiellement. Pour finir, avec le bureau central de tarification, votre contrat d’assurance ne pourra pas s’étendre sur plus de 12 mois. Vous serez donc contraint de reprendre la démarche chaque année.

Rédiger un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

More in:Assurance

0 %